Atelier d´ anches III. Grattage

Le grattage détermine le résultat final d’une anche. En fonction de la quantité de bois gratté et des parties que nous grattons, nous la rendrons plus souple ou plus dure, plus flexible ou rigide, obtenons un son plus ouvert ou plus doux, et nous pouvons également corriger la justesse et la stabilité du son.

Dans l’article de lundi, nous avons expliqué comment monter une anche. Entre cette étape et le grattage, il convient de laisser passer quelques jours pour que le bois sèche bien et se dépose sur le tuyau, prenant sa forme définitive.

La première chose que nous devons prendre en compte avant de procéder est que l´anche doit être grattée, elle n’est pas sculptée: nous n’avons pas à couper des feuilles de bois —comme aiguiser un crayon— mais à soulever de fines couches de rasage avec le bord du couteau. Nous devons faire des mouvements longs, lents et lisses avec une lame bien affûtée, pour ne soulever qu’un peu de poudre de canne à chaque passage, sans couper ni déchirer de gros morceaux.

Le grattage d´ une anche


Examinons le processus complet de grattage d’un roseau:

Bien qu’il semble que de nombreux mouvements différents soient impliqués, nous verrons ci-dessous qu’il suffit de maîtriser un très petit nombre de gestes pour obtenir le résultat souhaité et apporter les corrections dont nous avons besoin.

Le grattage simplifié en trois étapes

Lors du grattage d’un roseau, nous ne devons prendre en compte que trois mouvements de base, qui à leur tour seront répétés en trois étapes différentes de fabrication de l´anche —avec le roseau encore fermé, une fois ouvert et après avoir coupé la pointe de l´anche—. Toutes les retouches et corrections ultérieures nous les ferons avec différentes combinaisons de ces trois mouvements:

  • Grattage longitudinal du roseau, de l’arrière vers l’avant.
  • Grattage des deux coins.
  • Terminaison de la pointe.

Bien qu’elles puissent varier en fonction du matériau utilisé et des goûts et besoins de chaque hautboïste, les dimensions finales approximatives du grattage d´une anche sont:

Longueur totale de la t´anche: 74 mm —73 après sa découpe—.

Distance de l’extrémité du tube à l’extrémité du fil, que nous aurons prise en compte lors du montage pour ne pas dépasser le tube: 47 mm — logiquement, avec des tubes de 47—.

Longueur du grattage une fois l’anche coupée: 10 mm.


Avant de commencer par le grattage lui-même, nous devons faire tremper la pointe de l’anche pendant environ trois minutes afin que le bois soit flexible et que nous puissions contrôler le grattage plus facilement.

ÉTAPE 1.- Avec le tube inséré dans le mandrin et le bout de l’anche reposant sur le bout de l’index —il est important d´observer et de respecter la position des mains comme on le voit sur les images— nous grattons de l’arrière vers l’avant deux canaux longitudinaux d’environ 11 millimètres de longueur à partir de la pointe de l’anche, en prenant soin de toucher le moins possible le centre du roseau. Bien que ce centre ne doive pas être laissé intact, il est suffisamment gratté involontairement lors du traçage des deux canaux latéraux. Il n’est généralement pas nécessaire de le travailler expressément, sauf si un matériau très dur est utilisé.

ÉTAPE 2.- Lorsque nous considérons que nous avons retiré suffisamment de bois —il est impossible de proposer un certain nombre de passes, cela dépend beaucoup du matériau utilisé et du goût de chacun—, nous plaçons le couteau de sorte qu’il forme un triangle par rapport à l’un des coins du roseau. Il faut faire attention car, non pas cette fois en grattant au profit des grains de bois mais en diagonale, on risque de casser le coin. Nous devons donc gratter très doucement.

Une astuce pour éviter ce problème est de ne pas atteindre le même coin avec le couteau —surtout quand on fait ce même mouvement un peu plus tard, avec l’anche ouverte—, mais s’arrêter un demi-millimètre avant et éliminer le poudre accumulé là en un seul passage lisse vers la pointe du roseau, en suivant les fibres du bois.

ÉTAPE 3.- Il suffit de gratter la pointe entière, dans ce cas, y compris la partie centrale, avec une longueur d’environ 1,5 mm.


Une fois les trois étapes précédentes terminées, il est temps d’ouvrir le roseau. Bien que nous puissions le couper directement, il est préférable de l’ouvrir en insérant la plaque métallique d’un côté et en la faisant glisser jusqu’à ce que la pointe se casse et sépare le roseau en deux. Si le roseau est trop serré, il peut être nécessaire d’appuyer avec un doigt sur un côté afin que les deux lames se séparent légèrement et permettent à la plaque de passer à travers du côté opposé.

Une fois le roseau canne ouvert, répétez simplement les trois étapes décrites ci-dessus, en gardant cette fois la plaque métallique —elle peut aussi être en bois— en faisant les mêmes mouvements:

  • Grattage longitudinal, de l’arrière vers l’avant.
  • Grattage des coins.
  • Terminaison du bout.

Comme nous l’avons fait auparavant, nous essaierons toujours de faire le geste avec le couteau long, lisse et fluide.



Ensuite, nous enveloppons la partie non grattée de l´anche et le début du fil avec du ruban plastique sans adhésif —comme celui utilisé pour conserver les aliments—. Ainsi nous l’empêcherons de bouger pendant la coupe et eviterons que l´air échappe entre les lames lorsque la l´ anche est terminée.

À l’aide d’une petite paire de ciseaux, d’un coupe-anches ou avec le même couteau, nous couperons la pointe de l´anche —environ un millimètre—. Il est important que la coupe soit droite et perpendiculaire à l’axe de l’anche.


Il ne reste plus qu’à répéter les trois étapes —surtout deux et trois— après avoir coupé l’anche, car il est très probable que la pointe soit trop dure pour le moment.

Il est temps de tester l´ anche. Elle devrait déjà sonner, même si elle a probablement besoin de quelques retouches, ce que nous ferons en reproduisant plus ou moins certains des trois mouvements habituels. Nous consacrerons le reste des articles de la semaine à ces retouches.

JMR


Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s