Cahier d´ étude III. Doigté

Les exercices quotidiens proposés dans le Cahier à partir du numéro deux sont conçus pour travailler l’agilité, la vitesse et la régularité du doigté et de l’articulation. La correction et la précision du geste doivent être prioritaires à tout moment par rapport à la vitesse pure: les clés doivent être pressées doucement avec le bout des doigts tout en ils restent arqués et san rigidité.

La meilleure façon d’obtenir un mouvement sûr des doigts dans n’importe quel passage est de le travailler à plusieurs reprises avec différents rythmes. Dans le cahier, nous appliquerons cette technique à l’étude des gammes et des arpèges. Dans chaque gamme, les séries de rythmes considérées comme les plus courantes ont été proposées, mais elles devraient alterner avec des rythmes différents, tels que ceux présentés ci-dessous. Il n’est pas nécessaire de les revoir tous les jours, mais il est recommandé de les faire tout au long de la semaine et de les appliquer à différentes tonalités.

L’exercice numéro trois est basé sur la répétition de chaque intervalle et est idéal pour atteindre la maîtrise du doigté. Ce même principe peut être appliqué à l’étude de tout passage difficile, il suffit de jouer chaque intervalle deux fois de suite sans interruption et de passer à l’intervalle suivant, qui doublera également. En répétant chaque geste du doigt lorsque on modifie la note, son automatisation est favorisée. Si on le souhaite, la série de rythmes précédemment proposée peut être appliquée à cet exercice, qui ainsi aidera à gagner en précision:

La même technique de répétition d’intervalle et de variété de rythmes peut être appliquée aux exercices numéro quatre et cinq:

Dans tous les cas, une attention particulière doit être portée au maintien d’un tempo stable et au respect du rythme qui a été décidé, pour lequel l’utilisation du métronome est toujours recommandée. On doit également faire attention à ne pas frapper le son ou à accentuer les notes involontairement.

Dans chaque tonalité, il y a des intervalles plus difficiles que d’autres —par exemple, le passage de La à Do dans l’exemple précédent— qui doivent être détectés et travaillés plus attentivement pour que toute la gamme sonne équilibrée et homogène. Ils méritent probablement d’être travaillés séparément jusqu’à ce qu’ils soient raisonnablement maîtrisés et puissent être incorporés dans le reste de la gamme.

Un exercice qui n’a pas été inclus dans la proposition quotidienne du Cahier afin de ne pas le rendre excessivement long est la série de gammes, comme celles présentées ci-dessous. Si on le souhaite, cet exemple peut être utilisé dans n’importe quelle tonalité, en commençant l’exercice sur la tonique et en revenant Da Capo.

Comme pour les exercices de doigté, différents rythmes peuvent y être appliqués qui le rendent plus varié et renforcent le mouvement précis des doigts:


Dans l’article de demain, nous expliquerons la technique d’étude de l’articulation et vendredi, nous donnerons quelques conseils pour utiliser le Cahier.

JMR


Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s