Cahier d´étude IV. Articulation

Avec l’article d’aujourd’hui, nous terminons la description du Cahier d’étude expliquant comment il peut être utilisé pour travailler l’articulation. Demain, il pourra être téléchargé gratuitement sur cette page.

Le détaché

La première gamme proposée dans le cahier pour chaque tonalité est écrite en croches et avec un accent sur chacune. Si on le souhaite, il peut également être lié, surtout on veut le relier à l’arpège de l’exercice numéro un qui aura été joué juste avant,
mais cette articulation à basse vitesse est particulièrement importante car elle résume plusieurs aspects fondamentaux du contrôle du son: elle combine un coup d’air qui produit l’accent au début de la note avec un mouvement simultané de la langue qui l’articule doucement, et le changement de hauteur du son, et avec lui la vitesse de l’air, typique de toute gamme.

Ces trois facteurs combinés nécessitent certaines corrections afin de maintenir la justesse et l’homogénéité du son. D’une part, un mouvement du dos et du côté de la langue est nécessaire pour régler la vitesse de l’air et, d’autre part, l’embouchure doit s´ouvrir légèrement pour compenser la quantité supplémentaire de l’air au moment d’attaquer la note pour qu’elle maintient sa justesse. En travaillant tous les jours, ces ajustements seront faits automatiquement et aideront à maintenir un degré de flexibilité indispensable pour jouer librement.

Si on préfére travailler uniquement l edétaché, on peut alterner cette articulation avec des répétitions de la gamme avec une détaché longlongue côtelette —sans accent— ou staccato. Comme dit précédemment, on peut également jouer la gamme toute liée. Dans ce dernier cas, il faut veiller à ce que le passage entre les notes soit le plus fluide possible.

Les articulations

Tous les exercices proposés dans le Cahier peuvent être travaillés en variant les articulations. Par exemple, en utilisant les suivantes:

En prenant certains d’entre eelles, la gamme ressemblera à ceci:

On peut aussi varier l´articulation dans les autres exercices:

Enfin, n’importe quelle articulation peut être combinée avec différents rythmes:

Le staccato

Pour travailler la vitesse du détaché et l’agilité du staccato, on peut utiliser n’importe lequel des exercices avec l’un des rythmes proposés. Dans ce cas, deux types d’exercices doivent être distingués: un pour augmenter la vitesse du mouvement de la langue et d’autres pour travailler la coordination du détaché avec le mouvement des doigts.

Les exercices du premier type consistent à répéter chaque note deux ou trois fois selon le rythme choisi. À tout moment, il faut veiller à ce que le mouvement de la langue soit fluide, que le débit d’air reste constant et que le détaché n’interfère pas avec lui. Il est pratique d’alterner les répétitions de l’exercice détaché et lié pour vérifier que l’air reste stable dans les deux cas.

Il est à noter que la langue se fatigue facilement. Si on remarque que le mouvement devient de plus en plus gênant, c´est de moment d´arrêter l’exercice spécifique de staccato et le reprendre le lendemain.

La coordination entre le détaché et le doigté est obtenue en augmentant progressivement la vitesse des exercices sans répéter les notes, comme dans l’exemple suivant:

Ceci conclut la présentation du Cahier et le plan de travail qui y sera utilisé.

Demain, il pourra être téléchargé gratuitement sur cette page.

JMR


Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s