Notes techniques XIII. Le vibrato I

Une fois que le mécanisme de production du son du hautbois a été décrit et travaillé de sa base dans le support du diaphragme jusqu’à l´embouchure, en passant par le contrôle de la pression et de la vitesse de l’air dans la gorge, il est temps de parler des différentes ressources qu’une technique d’émission adéquate nous fournit. Celui sur lequel nous travaillerons dans les articles de cette semaine est le vibrato.

Le vibrato est une oscillation contrôlée et régulière du son qui peut être utilisée pour donner plus d’intérêt au phrasé. Il vous permet de mettre en valeur certaines notes, de charger un passage ou d’adoucir la fin de la phrase. Mais il ne faut jamais oublier qu’il ne s´agit que d´un seul élément de plus du phrasé et qu’il ne remplace pas une direction correcte des motifs musicaux. Aussi ennuyeux est l’absence de vibrato que l’utiliser constamment et de façon monotone.

Il n’est pas rare d’écouter des instrumentistes qui tentent de masquer par levibrato l’absence d’idée de phrasé ou leurs problèmes de justesse. Il ne faut pas tomber dans cette erreur, car le fait d’avoir un bon vibrato ne dispense pas de la nécessité phraser et aussi parce que le vibrato doit toujours être soumis au phrasé et ne pas avoir l’intention de le remplacer. L’œuvre, ses points les plus intéressants, les inflexions des phrases et les changements d’harmonie doivent être bien connus. De cette manière et avec l’aide du goût musical de chaque interprète, un phrasé cohérent peut être construit, dont l’un des éléments sera le vibrato, qui aura une vitesse et une amplitude appropriées au style de l’œuvre.

En ce qui concerne les mécanismes spécifiques impliqués dans la production du vibrato, il existe trois façons différentes de l’obtenir, chacune avec ses particularités:

  • Vibrato de mâchoire: il consiste en un mouvement de haut en bas de la mâchoire qui supporte l’anche alternativement plus ou moins, ce qui produit une oscillation dans la hauteur du son. Il n’est pas recommandé sauf dans des circonstances exceptionnelles —comme une anche très fermée— car, en général, un vibrato très marqué et difficile à contrôler est produit. De plus, la modification de l’embouchure peut entraîner une perte de qualité sonore.
  • Vibrato du diaphragme: produit en faisant de petites variations rythmiques dans le support du diaphragme, telles que celles produites en riant —ha-ha-ha—. C’est le vibrato utilisé par les chanteurs et autres instruments à vent comme la flûte. Il produit une variation de l’intensité sonore. Le mouvement effectué sur le support du diaphragme est similaire à celui faiul lors qu´on jouye une série de notes accentuées, bien que beaucoup plus petit.
  • Vibrato de la langue, aussi appelé de la gorge parce qu’il est là où il se produit: dans ce cas il s’agit de faire varier le placement de la langue dans la gorge en alternant la prononciation des voyelles —O-É-I— selon le registre dans lequel on joue. Contrairement au vibrato à diaphragme, une variation de la hauteur du son est obtenue. C’est le même mouvement de la langue qui se fait lors du changement d’octaves dans les exercices de son: la position de la langue basculera entre O et É dans le registre grave et entre É et I dans le registre moyen et aigu. Comme dans le vibrato à diaphragme, le mouvement sera beaucoup moins prononcé que dans les exercices de son.

Comme pour les autres aspects de la technique du hautbois, ses spécificités doivent être prises en compte, ce qui signifie qu’une ressource utilisée dans d’autres instruments n’est pas nécessairement la plus efficace. Le vibrato à diaphragme est normalement utilisé par les chanteurs ou les instruments à vent qui consomment une grande quantité d’air, et il y a des hautboistes qui l’utilisent également car il leur fournit les meilleurs résultats, mais pour de nombreux hautbois, le vibrato de la langue ou de la gorge est plus facile à utiliser et leur offre une plus grande gamme de possibilités expressives.

Dans les articles de cette semaine, nous expliquerons les différences entre ces deux types de vibrato —nous éviterons celui de la mâchoire car ce n’est pas le plus pratique— et nous proposerons une série d’exercices pour travailler dessus.

JMR


Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s